Les carnets de Ndeye – Afrique, Blog, Journal, LifeStyle…

les petits carnets de N'deye – le blog de Ndeye Sénégalaise de par mon père et franco-ivoirienne de par ma mère, j’appréhende la vie avec beaucoup d’optimisme. Je réside depuis quelques années dans une ville que j’aime beaucoup : Abidjan ; la capitale économique de la Côte d’Ivoire ; un pays de l’Afrique de l’ouest où je poursuis mes études en alternance avec mon nouveau boulot: le blogging.


10 Commentaires

Les proverbes de mon père…

creative writting - Tim Seibles - chatham.edu

Dans la tradition Africaine les dictons et proverbes occupent une place de choix dans l’éducation d’un enfant. Combien de fois me suis je retrouvé dans mon enfance avec les autres membres de la famille à cogiter sur une phrase ou une expression énoncée par papa ; à questionner maman et les autres femmes de la maison. Et voir mon père afficher un petit sourire narquois en me donnant la signification profonde de chacun de ces  proverbes .

« Naya*, ce que je m’apprête à te révéler je l’ai reçu de mon père qui lui même l’a reçu de son père qui lui même l’a reçu de son grand père qui l’a reçu de son arrière grand père… » – Mon Prosaïque PaPa!

les proverbes ne sont pas que de simples traductions d’expressions générales en langage populaire – ou de vaines théories pour le développement moral de l’individu – bien au contraire. Savants mélanges de termes particuliers ; parfois difficiles à cernés pour le commun des mortels ;  mais oh combien plein de sens les proverbes ont depuis toujours été utilisés dans plusieurs cultures à travers le monde pour enseigner et transmettre le savoir et l’éducation. Pour peu que l’on veuille mettre en pratique leurs différents enseignements, les proverbes et dictons de la culture africaine pourrait contribuer au développement personnel et moral des individus.  

Petite note à l’attention des lecteurs
1) NAYA : c’est mon petit nom à la maison
2) Crédit image : le Poète TIM SEIBLES – Creative Writing – Chatham.edu
Publicités


3 Commentaires

mariages africains – la dot des femmes rwandaises du disctrict de Nyamasheke en Afrique centrale

mariage – un couple en vêtement de mariage traditionnel Africain

Une dot est un échange de biens qui accompagne le mariage dans certaines cultures. Il peut s’agir de biens dont la femme ou le mari sont dotés par leurs familles, ou d’un don à la famille de l’épouse ou de l’époux. La dot, dans l’usage actuel, se dit pour l’ensemble des cadeaux que l’un des mariés apporte à sa nouvelle famille, ou une forme de paiement aux parents de leur futur époux.

« la dot dans le mariage africain – Dans la ville de Nyabitekeri la femme pour son mariage doit apporter une dot bien plus conséquente celle de son future époux… » – Nyamasheke (Rwanda)

Au Rwanda, la tradition veut que l’homme dépense sans compter pour la dot de la femme qu’il désire épouser. Mais dans le district de Nyamasheke au sud-ouest du pays, la ville de Nyabitekeri semble vouloir appliquer les traditions africaines à l’envers. En fait à dans la ville de Nyabiteri au Rwanda la femme pour son mariage doit apporter une dot bien plus conséquente que la somme versée par son future mari, jusque à quatre fois plus que le montant accordé par ce dernier.

…Vélo, Casseroles, Matelas conjugal

A Nyabiteri (au Rwanda) en Afrique Centrale pour avoir un mari, la femme doit elle même apporter le matelas conjugal. Oui oui vous lisez bien – pour avoir un mari, la femme doit apporter à son futur époux le matelas conjugal et bien plus encore: un vélo et les ustensiles de cuisine pour la maison. Ce n’est pas une liste de courses mais bien la dot que les jeunes femmes du Rwanda doivent réunir pour se marier. Un matelas double de moyenne gamme coûte environ 40.000 francs rwandais (près de 50 euros), soit le salaire mensuel d’un instituteur. Pour les femmes non salariées, ce matelas est donc assez honéreux.

faut croire que labas au rwanda ; les hommes ça ne court pas les rues !?